Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Amicale - 110 ème R  I- Dunkerque.over-blog.com

Le Capitaine Paul Machy ( 1887/1945 ) du 110 ème RI .

8 Avril 2015 , Rédigé par jepi-dunkerque Publié dans #110 èmè RI

Le Capitaine  Paul Machy ( 1887/1945 ) du 110 ème RI .

70 ème anniversaire de la disparition de Monsieur Paul Machy. 1945 - 2015 .

C’est à Oye-Plage que Paul Machy, fils d’un artisan charpentier, est né le 17 mai 1887, avant d’effectuer sa scolarité à Bourbourg. En 1906, après avoir été reçu à l’École Normale de Douai, le voilà instituteur à Grand-Fort-Philippe, puis à Saint-Pol-sur-Mer en 1910 et Dunkerque en 1912. Durant la Première Guerre mondiale, l’officier est blessé lors des durs combats de Verdun et des Éparges en mai 1915.
Démobilisé, le capitaine du 110e RI reprend son métier d’enseignant à Merckeghem, où il est également secrétaire de mairie. Parallèlement, il est également secrétaire fédéral de la Ligue des droits de l’homme. Directeur d’école à Saint-Pol et à Dunkerque, le militant SFIO (Section française de l’Internationale ouvrière) et CGT se lance dans la politique après avoir rejoint Dunkerque avec sa famille en 1927.
Membre du réseau Libération Nord
Battu lors des législatives de 1932, il se présente en 1935 aux municipales de Rosendaël sur une liste radicale et socialiste, menée par Albert Cys. Le maire sortant Albert Mahieu est battu. Mais c’est bien Paul Machy qui est élu maire de Rosendaël, avant de devenir conseiller général de Dunkerque-Est en 1937, un an après le Front Populaire.
Paul Machy est entré dans la légende locale pour son militantisme actif de résistant et son destin tragique. Maintenu dans ses fonctions majorales par le gouvernement de Vichy, il adhère dès 1941 au mouvement de résistance Libération Nord qui délivre fausses cartes d’identités aux prisonniers évadés ou réfractaires au STO.
Tout bascule pour Paul Machy le 4 août 1944 : il est arrêté au domicile de Jacques Collache, dernier maire de Rosendaël de 1965 à 1972. Une plaque, place Voltaire, rappelle ce tragique épisode. Sur dénonciation d’un agent recruté par les Allemands, le maire aurait évoqué lors d’une réunion sa certitude d’une défaite allemande.
Placé à la maison d’arrêt de Loos, il est condamné par un tribunal militaire à trois ans de travaux forcés pour « attitude hostile envers l’Allemagne ». Le 1er septembre 1944, il est déporté en Allemagne par ce qui a été appelé « le dernier train de Loos », à la veille de la libération de Lille, vers le camp de concentration de Sachsenhausen-Orianenburg. Suite à l’évacuation du camp, Paul Machy rejoint Bergen-Belsen puis Buchenwald où il disparaît, vraisemblablement le 9 avril 1945. Mort d’épuisement ? Froidement assassiné ? Son corps ne sera jamais retrouvé. Paul Machy a été déclaré « mort pour la France » en novembre 1948 par un tribunal civil de Dunkerque. Rosendaël n’a depuis jamais laissé la mémoire de son maire tomber d
ans l’oubli.

Source << La Voix du Nord >> .

Distinctions
Officier de la Légion d'honneur le 18 septembre 19432,
Croix de guerre 1914-1918
Chevalier des Palmes acad
émiques





La bataille des Eparges où le Capitaine fût blessé .

Plan précis des tranchées du secteur occupées par le 87° RI d'avril à juin 1915 (tranchées françaises en rouge et allemandes en bleu).
(source : JMO du 87° RI - Service Historique de la Défense Nationale
)

Le Capitaine  Paul Machy ( 1887/1945 ) du 110 ème RI .
Le Capitaine  Paul Machy ( 1887/1945 ) du 110 ème RI .

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article